dimanche 10 avril 2011

Juliette Gréco, une fois encore, mais certes pas la dernière


Il y aura dix ans en octobre prochain que j’ai publié Gréco, les vies d’une chanteuse, ma première biographie – un pavé. Puis j’ai écrit, il y a deux ans, Juliette Gréco, l’invention de la femme libre, grand album très illustré.
Voici depuis quelques jours Juliette Gréco, une vie en liberté. Grâce à Charlotte Liebert (belle éditrice, belle amie), ma biographie est paru chez Tempus, belle collection de poche où mon livre fait 744 pages. La bio d’origine, des corrections, des apports çà et là de la grécologie récente (les enseignements de l’intégrale sur laquelle j’avais travaillé en 2003) et surtout trois chapitres qui racontent les dix dernières années.
Et ensuite ? Comme pour me préparer à une nouvelle édition, Juliette Gréco travaille à son prochain album.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je m'occupe d'un label indépendant de promotion d'artiste et voudrais vous partager un nouveau projet musical.
Pourriez vous me faire parvenir votre mail afin que je puisse vous contacter.
Merci d'avance.
mon mail petit.charlie@yahoo.fr

Anonyme a dit…

Bonjour Monsieur Dicale,
à l'occasion du prochain concert de Juliette Gréco au Japon, le quotidien japonais "Asahi Shimbun" va faire un article. Je cherche quelqu'un qui l'a connue à l'époque de l'effervescence de St-Germain-des-Près (le club le Tabou, etc.) pour une interview. Nous avons pensé à M. D'Hée qui a été directeur de la fondation Boris Vian par exemple, savez-vous où l'on peut le contacter (si c'est toujours possible)? Peut-être, connaissez-vous quelqu'un qui peut correspondre à notre demande? Un journaliste viendra à Paris du 9 au 13 mai, et je lui servirai d'interprète (je suis auteur traductrice à Paris). Je vous remercie par avance pour votre aide. Cordialement, Yûki Takahata (youkitakahata@gmail.com)

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis en train de lire votre biographie que je trouve passionnante et surtout très bien écrite (belle langue, agréable à lire). Vous allez dire que j'ai le souci du détail, mais je souhaite vous signaler une petite erreur qui s'est glissée page 80 à propos de Marc Doelnitz: il a joué dans "les inconnus dans la maison", film réalisé par Henri Decoin et non pas par Clouzot (qui a signé l'adaptation et les dialogues). Cordialement,
Juliette

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis un jeune chercheur en histoire de l'art et particulièrement dans les avant-gardes artistiques de la période des années 50. Je sais que Juliette Greco était connecté au milieu germanopratin et qu'elle avait défendu un jeune poète du nom de Gabriel Pomerand. Mon intérêt se porte sur cet artiste lettriste et c'est vrai que je suis à la recherche d'informations complémentaires sur ce poète fou. Pensez vous pouvoir m'aider sur ce sujet? Je crois que madame Greco le connaissait bien. Elle pourrait peut être me guider et me décrire le personnage...

Si jamais vous pensez qu'il y a quelquechose à faire, n'hésitez pas.

je vous en serais éternellement reconnaissant.

Bien à vous

Guillaume Robin

guillaumerobin2@hotmail.com

Sébastien Merlin a dit…

Bonjour,
Je ne me suis pas encore procuré la dernière version de la biographie de Juliette Gréco mais voici un élément qui va peut-être vous intéresser.
Sur le single "Donne-Moi / Le Mal Du Temps" RCA Victor – 42061, nous pouvons trouver une version différente des versions cd de la chanson "Le mal du temps".
En effet, sur le 45 tours, Juliette chante en fin de chanson : "D'amour de don de moi, qui ne suis qu'une paresse, mon temps, mon temps, mon amour" au lieu de "D'amour de don de moi, qui ne suis qu'une paresse, mon temps, mon amour, mon amour" sur les cds.

Cordialement

I am Psychiatry a dit…

You have raised an important issue..Thanks for sharing..I would like to read more current affairs from this blog..keep posting. web design engineer