mardi 9 septembre 2008

Honolulu, Honolulu...

« Ils n'en n'ont pas à Liverpool
A New-York, à Honolulu
De mieux foutue »

Maurice Chevalier, Ah ! si vous connaissiez ma poule, 1938

« Nous nous sommes connus un beau soir dans la rue
Quand vous êtes venue à Honolulu »
Georges Guétary, A Honolulu, 1945

« Voici la danseuse nue
Qui nous vient d'Honolulu »

Jacques Hélian, Le Bal à Doudou, 1948

« L'avion géant a pourfendu
Le monde obscur des lourds nuages
Rio, New York, Honolulu »
Jean Sablon, Ciel de Paris, 1950

« L'accordéon s'est tu
Les oiseaux sont partis
Peut-être pour Honolulu »

Philippe Clay, Bleu blanc rouge, 1958

« Pour un moustique de qualité
A Saint-Tropez, à Honolulu
Tout l'monde, il est gros, tout l'monde il est nu »

Joe Dassin, Le Moustique, 1973

« Honolulu Lulu, ouh qu’as-tu fait
Je traîne avec les loulous
Dans tous les cafés »

David McNeil, Honolulu Lulu, 1975

« J'voudrais te dire des mots silence
Des silences comme on n'en fait plus
Du style vent doux qui se balance
Sur les fonds bleus d'Honolulu »
Isabelle Mayereau, Des mots étranges, 1980

« Amours sans amour
Une fois de plus
A Honolulu
Comme à Singapour »

Jean Ferrat, Chambres d’un moment, 1995

« Ce monsieur n'en peut plus
Le traitement qui convient
Se donne à Honolulu »
Richard Desjardins, Les Bonriens, 1996

« Parce que ces pièces-là, y'en a plus
A moins d'en faire venir de Grèce
Ou du Caire ou d'Honolulu »

Lynda Lemay, L’Incompétence, 1998

« J'veux pas finir ma vie à Honolulu
Chanter comme un oiseau ça n'se fait plus »

M, Belleville rendez-vous, 2003

4 commentaires:

Fabuleux a dit…

Ce serait bien le diable que Mathieu Boogaerts n'ai pas fait rimer honolulu. J'en mettrai mes cheveux à couper

Philippe Wampas 1er a dit…

Tu aurais pu ajouté aussi celle ci des Wampas:
Helena, je dois m'en aller ce soir
Helena, je n'pourrai plus te revoir
Ce goût d'anis sur tes lèvres, j'en pleurerais
Honolulu jamais je n'reviendrai
Mon père, je reviendrai pour les labours
Oh papa j'viendrai chasser ces vautours
Oh, Baby, je reviendrai mon amour
Ma chérie et je resterai toujours
Oh Baby, j'aime tant quand tu m'embrasses
Oh Baby, j'aime tant quand tu m'enlaces

AMitiés

Anonyme a dit…

Tu aurais pu ajouté aussi celle ci des Wampas:
Helena, je dois m'en aller ce soir
Helena, je n'pourrai plus te revoir
Ce goût d'anis sur tes lèvres, j'en pleurerais
Honolulu jamais je n'reviendrai
Mon père, je reviendrai pour les labours
Oh papa j'viendrai chasser ces vautours
Oh, Baby, je reviendrai mon amour
Ma chérie et je resterai toujours
Oh Baby, j'aime tant quand tu m'embrasses
Oh Baby, j'aime tant quand tu m'enlaces

AMitiés

Bertrand Dicale a dit…

Merci pour la contribution wampasienne. Mais y a-t-il une chanson des Wampas qui chante le Gardénal? (voir le post d'aujourd'hui).