mardi 23 septembre 2008

Monsieur Landru

« Ohé ! Des types comme moi, on n'en fait plus
Oui mais, que ferai-je plus tard si je la tue ?
La brûlerai-je à la Landru ?
Ohé ! Pris du remords des scélérats
J'irai ensuite me dénoncer aux magistrats »
Le Pochard,
Georgius, 1934

« Et le brave homme sourit dans sa barbe
La fillette a le ciel dans les yeux.
Toc toc, quelqu'un frappe à la porte
"Entrez ! s'écrie le grand barbu
- Bonjour, dit l'facteur d'une voix forte
Une lettre pour vous Monsieur Landru !" »
Idylle en forêt,
Francis Blanche, 1955

« Landru, Landru, Landru, vilain barbu
Tu fais peur aux enfants
Tu séduis les mamans
Landru, Landru, ton crâne et ton poil dru
Ont fait tomber bien plus d'un prix d'vertu
C'était, je crois, en mille neuf cent vingt-trois
Que ton procès eut le succès qu'l'on sait
Landru, Landru, dommage qu'elles t'aient cru
Toutes celles qui sous ton toit
Brûlèrent pour toi »
Landru
, Charles Trenet, 1963

« Sait-on jamais où va une femme quand elle vous quitte
Qui disait cela
C'est c'que tu n'as ja-
Mais su
Sait-on jamais où va une femme quand elle vous quitte
Moi je le sais c'est
Au cours d'son procès
Landru »
Sait-on jamais où va une femme quand elle vous quitte
, Serge Gainsbourg, 1963

« Et quand Landru, ce vieux salaud,
Coupa sa femme en p'tits morceaux
Elle lui d'manda dans un sanglot
"Je t'en prie ne me scie pas les os"
Il répondit : "Je fais c'que veux
Car je suis le roi du tango"
(…) C'est le tango de Massy-Palaiseau »
Le Tango de Massy-Palaiseau
, Renaud, 1979

« Après tout, quand on y pense,
Bonaparte et Attila
Ont plus d'morts sur la conscience
Que Landru et Borgia »
Ça n’est pas ce qu’on fait qui compte
, Yves Duteil, 1981

« Vive la barbe et les barbus
Allons au bois monsieur Landru
Envers vous ma confiance est grande »
Il n’est pas de plaisir superflu
, Juliette, 2002

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Gag et coïncidence... je tape ce message en salle Sébastien de Brossard du département de la musique de la Bibliothèque Nationale, nous sommes le 2 octobre, il est 14h28, et je suis assis en salle de lecture à quelques pas de vous. Clin d'oeil amical... Nonosse.

lucie béluga a dit…

Je cherche des infos sur the Guggenheimers, je fais du saute mouton de site en site musical en espérant tomber sur eux... Jolieblog en tous les cas!

lucie béluga a dit…

Personne pour répondre à ma requête T_T ?

Bertrand Dicale a dit…

En fait, je suis nul en Guggenheimers.

Dominique Bouchery a dit…

Bonjour,
Les plaisirs superflus: de Juliette, ou par Juliette? Au bas d'une citation de texte, ne faut-il pas plutôt nommer l'auteur, en l'occurrence Bernard Joyet?