lundi 22 septembre 2008

Yom, clarinette klezmer à suivre

Passé beaucoup de temps, aujourd’hui, à écouter et réécouter le disque de Yom qui paraitra dans un mois, The New King of Kelzmer Clarinet. On ne se lasse jamais des orages délicieux du klezmer, de cette furie savante, instinctive, ivre, insolente, modeste, qui est l’essence d’une de ces musiques-époques comme notre mémoire en connait peu – la musique des lofts pour les jazzeux érudits, le calypso originel ou la biguine de Saint-Pierre pour les vieux créolistes dans mon genre, la très singulière qualité d’accordéon qu’on a joué à la Libération… Donc la musique klezmer, avec tous ses sous-entendus de drame, est une des plus belles joies qu’il soit donné de rencontrer.
Et ce Yom dont je ne sais pas grand-chose est d’abord magnifiquement entouré (dont, au piano,
Denis Cuniot, toujours brillant au-delà de tous les mots). Pour rendre hommage à Naftule Brandstein, il fallait évidemment bomber le torse plus que de raison, surjouer l’épate, exagérer l’exagéré. Et c’est magnifique, d’une santé, d’une verdeur, d’une pétulance délirantes. Yom, en outre, fait entendre un son de clarinette assez singulier, comme éraillé, griffé, la gorge prise. Ce n’en est que plus prenant.

4 commentaires:

augustin a dit…

Une petite question me taraude, cher monsieur Dicale...
C'est quoi le klezmer?? Ca vient d'où?? Ca ressemble à quoi??
Eclairez-moi, cher érudit...

Ps : continuez, svp.

Bertrand Dicale a dit…

Le klezmer, c'est une des musiques populaires du Yiddishland européen, notamment conservée dans les communautés ashkénazes aux Etats_Unis. Ca se joue vite, fort et délié.

augustin a dit…

Merci, Maître Dicale.

Nina a dit…

Monsieur Dicale,
Je découvre votre article sur Yom en...2011. Il est épatant. Je m'empresse de le reproduire (en citant bien entendu la source)dans mon blog consacré à la musique klezmer.
http://zikanina.blogspot.com/2008/12/yom-hommage.html
Yom a taillé sa route depuis...
Le klezmer, lui, est extraordinairement vivant dans le paysage musical français.
Amitiés confraternelles.