jeudi 18 septembre 2008

Julien Clerc-Gérard Manset : une chanson parfaite ?

Après avoir écrit sur des milliers de chansons, je ne sais toujours pas ce qu’est une chanson parfaite. Je dis parfois que c’est une chanson qui vaut mieux que ceux qui l’ont écrite et interprétée. Ce n’est pas très aimable pour les artistes, mais ils ont tous – je crois, je crois – le fantasme à la fois vaniteux et humble de laisser derrière eux des œuvres qui vivront sans eux, après eux.
C’est évident pour No Milk Today ou In the Summertime : qui se souvient d’Herman’s Hermits ou de Mungo Jerry, à part précisément pour No Milk Today ou In the Summertime ? Curieusement, je me sens plus démuni dans le cas des stars, des habitués des sommets, des bonnes maisons. J’ai beau savoir qu’il ne faut prendre l’air trop plouc quand on trouve une pépite dans une mine d’or, mais je ne sais jamais trop comment classer mentalement une chanson qui vient s’ajouter à tout un tas de grandes chansons.
Ainsi, Une petite fée, que j’avais pourtant écoutée en mai en studio, et à laquelle je ne m’habitue toujours pas. Je la redécouvre avec reconnaissance ces jours-ci, puisque l’album Où s’en vont les avions ? vient de sortir, que Julien Clerc est en pleine promo et qu’on se croise plusieurs fois ces jours-ci. Une petite fée, Julien Clerc, donc, et un texte de Gérard Manset. Une chanson semée d’épiphanies sublimes, comme « Un autre matin peut venir/Une petite chose ailée », sur des notes heureuses, la voix doublée sur ces deux vers. Et puis la petite sécheresse de la voix dans les débuts de la chanson, et puis le piano qui rétablit la temporalité de l’univers sensible… Donc, deux minutes simples et étourdissantes, sans importance et très profondes, virtuoses et franches du collier…
Je ne sais d’ailleurs pas quel sera le destin de cette chanson très courte, à la fois folk et mallarméenne. Il n’y a pas de refrain, pas de pont, pas de gimmick soluble en FM. Mais j’ai l’impression heureuse d’avoir une nouvelle fleur au jardin – ce doit être ça, aimer les chansons.

4 commentaires:

sylvain fesson a dit…

C'est beau, c'est bien dit et ce billet m'a d'autant plus accroché l'oreille que avant hier j'ai longuement parlé avec Manset de sa collaboration avec Julien Clerc, etc., etc., etc. Ce sera prochainement en ligne sur mon blog.
En attendant s'y trouve une longue interview de Manset époque Le langage oublié...

djcm a dit…

A propos de Manset, un lien vers le billet de François Gorin sur le fameux "album blanc" de 72 : http://www.telerama.fr/musique/manset-1,33722.php
http://www.telerama.fr/musique/manset-2,33761.php

amicalement,

Anonyme a dit…

J'ai interviewé ce matin Julien Clerc. Sa chanson Une petite fée sera comme une «respiration» dans son spectacle...

Vous voilà prévenu!

Francis Hébert a dit…

Oups! Le commentaire précédent, sur Julien Clerc, est de moi, Francis Hébert!